Damianos Konstantinidis : « Les Paravents » de Jean Genet

paravents30 & 31.07.2016, 21h00 | Peiraios 260 (D)

L’œuvre emblématique et monumentale de Jean Genet, Les Paravents, qui a suscité une forte polémique dans la société française en 1966 lorsqu’elle a été représentée au Théâtre de l’Odéon dans une mise en scène de Roger Blin, est présentée pour la première fois en Grèce dans une mise en scène de Damianos Konstantinidis.

La pièce a été écrite durant « l’opération de maintien de l’ordre en Algérie » et a suscité un grand malaise, tant dans les milieux conservateurs que progressistes de l’époque, Genet se servant de l’invasion française en Algérie pour renverser les modèles de l’héroïsme, de la morale et de l’engagement.

L’extrême théâtralité et le grotesque qui marque ses pièces mettent en évidence les rouages de l’Histoire et la place de l’individudans le courant social et politique de son époque.

Équipe de traduction* : Irini Kostoula-Argyrou, Maria Minoyanni, Chryssoula Fournari
Direction & révision de la traduction / traitement dramaturgique : Dimitra Kondylaki
Mise en scène : Damianos Konstantinidis
Décors – Costumes : Antonis Daglidis
Assistantes scénographe : Amalia Théodoropoulou et Léna Lekkou
Création lumières : Élefthéria Deko
Création musicale : Kostis Vozikis
Mouvement : Iris Nikolaou
Maquillages : Mélina Glantzi
Assistante metteur en scène : Elli Merkouri
Distribution : Dimitra Hatoupi, Christos Papadopoulos, Elli Merkouri, Despina Sarafidou, Rebekka Tsiligaridou, Léonidas Marakis, Kimon Kouris, Iossif Iossifidis, Stella Voyatzaki, Aggéliki Lemoni, Thymios Koukios, Orestis Karydas
Participent: Andréas Kanellopoulos, Fotis Lazarou, Leftéris Papakostas


* Le point de départ de la traduction a été l’Atelier de traduction théâtrale de l’Institut Français 2010-2011.