Eleni Efthymiou : « Antigone » de Jean Anouilh

antigone_anouilh21 & 22.07.2016, 21h00 | Théâtre Rex (scène Kotopouli)

Œuvre capitale de la dramaturgie contemporaine, écrite en 1942 au cours de la singulière occupation nazie en France, l’Antigone d’Anouilh constitue une métaphore de l’individu et de son combat face à un État tout-puissant, vieilli, autoritaire. La jeunesse et la vieillesse, la beauté et la laideur, la force et la faiblesse, la justice et l’injustice se confrontent pour mettre à nu une société apeurée, plongée dans l’individualisme et la corruption, une société au point zéro.

Dans cette cité-épave où l’odeur du cadavre de Polynice sert de moyen de correction des citoyens, où les morts sont interchangeables,où «rien n’est vrai que ce qu’on ne dit pas», Créon arrive en tant que sauveur, il dit «oui» au pouvoir et, en tant que son humble serviteur, il «administre les hommes». Antigone, enfant elle aussi d’une société malade résiste, à travers l’instinct de la jeunesse, elle enterre son frère, dit «non» au « cher, au sale espoir » invoqué par le pouvoir. À la fin, à côté d’un Garde, qui a annulé toutes ses caractéristiques humaines, elle est ébranlée, elle ne sait plus pourquoi elle meurt. L’impénitent Créon va continuer à tenir les rênes de la cité, les Gardes continueront à boire et à jouer aux cartes. Une maison de retraite contemporaine, une société qui attend de mourir, une chansonnette qui glorifie Étéocle le héros et la voix d’Antigone qui résonne sans fin à travers l’éternité, éclairant à chaque fois de nouveaux aspects du tragique.

Traduction : Stratis Paschalis
Mise en scène, création musicale : Éléni Efthymiou
Décors : Zoï Molivda Faméli
Création lumières : Sakis Birbilis
Orchestrations – conception sonore : Kostas Vomvolos
Mouvemen t: Vitoria Kotsalou, Kiki Baka
Traitement dramaturgique : Sofia Eftychiadou
Assistante metteur en scène : Marianthi Grammatikou
Assistants scénographe : Dido Gogou, Panayotis Lambis
Maquillage : Sissy Pétropoulou
Organisation de production : Dénia Safari

Distribution
Le Chœur : Fédon Kastris
Antigone: Vassiliki Troufakou
La Nourrice : Anéza Papadopoulou
Ismène : Ioanna Mavréa
Hémon : Yorgos Frintzilas
Créon : Stélios Maïnas
Le page de Créon : Errikos Miliaris
Garde : Thodoris Katsafados
2e Garde - Messager : Errikos Litsis
Eurydice : Mairy Liami