Elizabeth Marie : « Extrêmophile » d’Alexandra Badéa

extremophile06 & 07.07.2016 | École des Beaux-arts d’Athènes

Les extrêmophiles, les micro-organismes qui survivent en conditions extrêmes,au fond des océans, sans oxygène, sont confrontés aux vies des êtres humains. Tandis que la mondialisation met à l’épreuve la communication que nous avons entre nous, les rêves, les désirs et les souvenirs se rencontrent sur une plateforme mondiale et se soumettent à une seule et unique loi, la loi du marché. La pièce de Badéa (Grand Prix de la littérature dramatique du Centre national du théâtre 2013) relate une immersion en eaux profondes, s’efforçant d’éclairer les fissures de la conscience de trois personnages: un homme politique, conseiller ministériel, un soldat pilote de droneset une jeune scientifique qui renonce à la recherche au profit d’une multinationale. Bribes depensées, flux de paroles, épars, laissent les connexions se faire et se défaire sous nos yeux.

Mise en scène : Elizabeth Marie
Traduction : Rinio Kyriazi
Création musicale et synthèse de sons (sur scène) : Cyril Alata
Scénographie : Raffaëlle Bloch et Grégoire Perrier
Création lumières: Vassilis Klotsotiras
Distribution: Jack Reinghardt, Rinio Kyriazi, Selin Altiparmak, Iason Bitter Kourounis